Par

L ‘abîme suffit à ma Joie

L’exposition L’abîme suffit à ma joie s’inscrit dans le cadre d’un thème de travail du Cercle – Lab vivant: Le féminin. Cette exposition regroupe des segments de plusieurs séries de l’artiste produites entre 2008 et 2014. Conjointement avec la directrice artistique du Cercle, Caroline Simonis, cette sélection a été rassemblée afin d’adresser le féminin comme expérience de l’incarnation d’un hors-sens et le travaille à même le corps. Ce regard sur le travail de Katia Gosselin expose l’expérience fondamentale de l’abîme qui gît au creux de nos mouvements extatiques et de nos constitutions.

Katia Gosselin: « Je m’intéresse à la dimension ordinaire et extraordinaire des espaces, à la façon dont les gens se les approprient et ce qu’ils peuvent évoquer pour eux et, en retour, en nous. Je cherche le personnel, l’inusité, les passages mouvants. »

Parcours artistique

Le travail photographique de Katia Gosselin fait partie de collections privées au Canada et a été diffusé à travers une vingtained’expositions depuis 2006, dont la plus récente à la Maison des artistesvisuels de Winnipeg. Supportée par le CALQ et le CAC dans sa démarche et productionartistiques, elle est membre active des centres d’artistes Est-Nord-Est, CentreVU et Skol. Ses principales séries regroupent : les mouvements incontrôlés (Lebâillement, 2006), le pressenti (Présence, 2008), la synchronicité (Laconcordance des fluides, 2009), la gestuelle des langues signées (Sédiments,2009 et Interpellations, 2011), l’inertie (ApproachingStillness, 2013), la gratitude (Campement, 2014), l’espace habité (Encounter, 2014, Totem2015 et Ledoux sourire d’un buffet chinois 2016-17). Le caractère singulier de saproduction réside dans l’expérience d’un vécu conjoint avec sessujets. Elle met en scène et capture cette expérience performative de larencontre pour en produire des témoignages (images et texte), à la fois oeuvreet document de l’expérience sensible.

Démarche artistique

Ma pratique s’alimente à la singularité des espaces et de ses habitants. Je porteune attention particulière aux manières dont chacun foule le sol de sonenvironnement, dont il le domestique, avec une préférence pour les aspectssinguliers de l’habitable tels que les moments intimes d’une serviette detable. Ce qui relie mes images entre elles est la perplexité, le doute et l’inconfortqu’elles provoquent. Mes photos évoquent un espace insaisissable entre soi-mêmeet l’environnement; une partie du tout est volontairement fragmenté, ouvrantune brèche pour l’imaginaire du regardant de s’insérer dans l’oeuvre. Je m’intéresseà ladimension ordinaire et extraordinaire des espaces, à la façon dont les gens se lesapproprient et ce qu’ils peuvent évoquer pour eux et, en retour, en nous. Jecherche le personnel, l’inusité, les passages mouvants.

Date : 2017-05-24 au 2017-07-28
Espace : Restaurant du Cercle
Site web de l’artiste : katiagosselin.com
Contact : katiagosselin@hotmail.com

 

Commentaires